L'esperance

Nous sommes le 14 février 2021. Le président ukrainien vient de s'adresser à la nation en l'informant qu'il a lui-même été informé que le 16 février serait le jour de l'attaque de l'Ukraine par la Russie, qui l'encercle de par ses frontières propres et celles de la Biélorussie.

Les mots me manquent pour m'adresser à mes amis ukrainiens, menacés, se préparant à une invasion brutale.

L'Ukraine a été envahie nombre de fois. Après plus de 300 ans de russification forcée, elle est parvenue à se relever, elle n'a eu de cesse de se battre dignement pour construire une société civile encore marquée par un soviétisme ravageur.

Aujourd'hui, les larmes sont au bord des yeux, du coeur. Et pourtant, pourtant je ne peux pas croire que le ciel abandonnera cette grande nation, mais puissent les yeux des coeurs s'ouvrir à l'ouest pour comprendre enfin les enjeux profonds de ce conflit ancien.

Les chrétiens, plus que tous les autres, ont le devoir d'entendre les appels de Marie à tourner nos prières donc nos yeux et nos voix vers ces terres porteuses d'une foi ô combien martyrisée, comme ce fut le cas chez nous au temps des Chouans.

Péguy parlait de "cette petite fille l'espérance". Cette espérance qui selon Bernanos vient après le désespoir.

Avec mes amis d'Ukraine et ukrainophiles, je veux croire que la liberté reviendra sur ces terres dont la fertilité est plus grande que celle du blé volé. 

Si vous lisez ces lignes, si vous aimez le Christ, s'il-vous-plaît, priez Marie et Saint Michel avec moi, avec nous, pour que la paix revienne en Ukraine et en Russie; pour que la Vie triomphe.

Si vous n'êtes pas croyant mais que vous croyez aussi qu'un peuple a le droit de disposer de lui-même et que vous aspirez à la paix en Europe et dans le monde, soutenez l'Ukraine comme vous le pouvez : par la diffusion de ce message, par un don aux populations déplacées d'est en ouest, aux soldats et à leurs familles, par tout moyen pour DEFENDRE LA VIE. 

MERCI